Déroulement de la formation

La formation en Conservation-Restauration des Biens Culturels aux termes de laquelle la Licence appliquée en Conservation-Restauration des Biens Culturels sera délivrée, est articulé sur trois années.

Les cours de formation professionnelle activés se réfèrent aux spécialités suivantes:

  1. œuvres d'art peintes sur un support en bois et sur les textiles. Artefacts en bois sculpté.
    Meubles et structures en bois. Les artefacts et les matériaux synthétiques fabriqués et assemblés / peints;
  2. matériaux en pierre et leur dérivés; surfaces décorées de l'architecture;
  3. Matériaux et produits textiles et cuir ;
  4. Matériaux et produits céramique, verre, organique. Matériaux et produits en métaux et alliages;
  5. Livres anciens, documents imprimés, photographiques et numériques

La Licence appliquée en Conservation-Restauration des Biens Culturels a pour objectif de produire des diplômés qui seront à même de :

  • Posséder une expertise détaillée et précise des méthodes et des techniques les plus avancées pour la prévention des risques physiques – chimiques - biologiques, la conservation et la restauration du patrimoine culturel;
  • Posséder des connaissances scientifiques sur les matériaux qui constituent les biens culturels ainsi que leurs propriétés physico-chimiques, leur structure, leurs processus de dégradation et l'interaction avec l’environnement d’origine;
  • Avoir des compétences significatives sur les traitements et des interventions spécifiques à effectuer sur les matériaux et leur environnement afin de prévenir ou minimiser la dégradation;
  • Avoir la capacité de surveiller et d'évaluer la pertinence de l'environnement, d’organiser et de gérer le contrôle du microclimat de l’environnement où est conservé le bien culturel;
  • Etre en mesure de diriger la planification et la mise en œuvre de la réhabilitation, la conservation et / ou la restauration dans toutes ses phases avec les méthodes les plus modernes et les moins invasives, y compris l'utilisation ou la coordination des connaissances
  • appartenant à des disciplines différentes;
  • Avoir la capacité de concevoir des protocoles de diagnostic visant à analyser et à évaluer l'état de conservation du patrimoine culturel et les processus de dégradation en cours;
  • Promouvoir la prise de conscience de ces méthodes et de ces techniques par le biais des différentes sources d'information dans le domaine scientifique et dans le domaine d’application.

Au cours des trois années prévues, les étudiants doivent obtenir une compétence de base solide dans les tâches liées aux biens, mobiles et immobiles, propres du patrimoine culturel.

Le cours prévoit non seulement des leçons frontales, qui comprennent l'acquisition des connaissances de base dans le domaine de l'histoire de l'archéologie, l’histoire de l'art, l’histoire de l'architecture, la physique, la chimie, la biologie, la pétrographie mais encore un apprentissage pratique qui se développera soit dans des laboratoires des universités, soit auprès des institutions spécialisées dans la préservation et la valorisation du patrimoine (laboratoires des musées, des sites archéologiques et / ou d'architecture).

Les ébauches professionnels sont prévues auprès des :

  • Entreprises et des organisations publiques et privées œuvrant dans le domaine de la conservation, la restauration et la protection du patrimoine culturel;
  • Institutions du Ministère du Patrimoine culturel responsables de la protection du patrimoine culturel (bureaux, musées, bibliothèques, archives, etc. ...).

Le cours vise à former des professionnels hautement qualifiés dans des domaines d'expertise spécifiques pour l'exécution des activités visant à la connaissance, la conservation et la valorisation du patrimoine culturel.
Pour présenter la demande d'admission aux programmes d'études, les étudiants doivent posséder un diplôme d'étude secondaire (baccalauréat) valable pour l'inscription à l’Université. L’accès au nouveau cours sera limité.