Laboratoires de conservation et restauration des biens culturels auprès de l’Institut Supérieur des Métiers du Patrimoine de Tunis de l’Université de Tunis

3-21 Juillet 2017

Du 3 au 21 Juillet 2017, les étudiants de la première année et de la deuxième année de la Licence Appliquée en Conservation et Restauration des biens culturels pour le parcours bois sculpté et peint ont participé à la formation tenue par la restauratrice Anna Torroja Nualart de l’Université de Barcelone. Les thématiques de la formation, qui a eu lieu auprès de l’Institut Supérieur des Métiers du Patrimoine de Tunis de l’Université de Tunis, concernaient surtout les techniques exécutives et à savoir : le traitement du bois et la réalisation des couleurs à partir des pigments naturels. Pendant la formation les étudiants ont aussi analysé la dégradation d’un objet en bois de la tradition nord-africaine.

L’Institut a vue dans la même période - du 3 au 14 de juillet - la formation pour le deuxième parcours de la Licence: matériaux en pierre et leurs dérivés. Les restaurateurs Gianluca Fratantonio et Diletta Sorrentino de l’Université de Urbino, associée à la Société Arcanes de Paris ont tenu un atelier pour 11 étudiants de la première année sur des cours théoriques visés à faire connaitre des techniques exécutives des peintures murales, des mosaïques et des stucs et à savoir la différence entre une peinture murale à fresque, à sec et une peinture sur toile marouflé avec des approfondissements sur la technologie et les propriétés des matériaux constitutifs. Les techniques de la mise en place de la composition, ainsi que celles-ci de la transposition du carton préparatoire ont été aussi analysées. Pour ce qui concerne les stucs ont été expliquées les différences entre les stucs pariétaux, sculptés et moulés, leurs différentes techniques d’exécution et matériaux constitutifs. Ils ont été montrés aussi les différentes typologies des mosaïques d’époque gréco-romaine et du moyen-âge, leur mise en place et leurs matériaux constitutifs.

Le but de ces cours a été donner aux étudiants les connaissances nécessaires pour l'identification des différents artefacts, des leurs stratigraphies, des différents éléments constitutifs et de mise en place, afin de pouvoir réaliser l’analyse et la documentation de l’œuvre. Un autre élément expliqué aux étudiants est l’importance et la nécessité d’un langage technique homologué, leur donnant accès à un glossaire des principaux matériaux et éléments constitutifs, phénomènes de dégradation et interventions précédents.

Dans ce cadre, ont été organisées aussi des visites au Musée du Bardo et à la Cathédrale de Saint-Vincent-de-Paul à Tunis.

Voir la galerie de photos