Projet

L’INNOVATION DANS LA FORMATION POUR LES BIENS CULTURELS :
Un nouveau curriculum euro-méditerranéen pour la préservation des biens culturels
INFOBC

Préserver le patrimoine culturel représente une opportunité importante pour le développement des activités économiques innovantes visant à créer de nouveaux professionnels, des biens et des services hautement spécialisés, offrant des possibilités de développement durable et d'emploi.

Le projet vise à moderniser le programme des études dans le domaine de la conservation/restauration en donnant une nouvelle structure de la formation. Cette proposition entre dans les priorités nationales des partenaires tunisiens et pour tous les partenaires concernés il représente l’occasion d’une réflexion sur la formation du conservateur/restaurateur des biens culturels face aux problèmes d’insertion professionnelle. C’est à partir des réformes entreprises par le gouvernement pour le développement de l’enseignement supérieur (programme PDESAQ 2006-2014) matérialisé par l’adoption de la réforme LMD et complété par la loi N°19 du 25 Février 2008 que l’idée de créer une interface Institut – Milieux professionnels a été développée. Le but général est d’introduire un nouveau curriculum euro-méditerranéen pour la préservation et gestion du patrimoine avec des compétences spécifiques culturelles, techniques et scientifiques. Les objectifs spécifiques du projet seront de mettre au point le premier niveau de cycle des études en développant de nouvelles compétences pour les enseignants et le personnel technique en encourageant l'utilisation des nouvelles technologies dans les méthodes d'enseignement.

Les principaux résultats attendus:

  1. l’articulation d’un premier niveau de cycle des études et son activation avec 10/20 étudiants;
  2. la formation des enseignants et techniciens (30) pour le premier niveau de cycle des études;
  3. l’harmonisation des parcours formatifs et l’adoption d’un système de titres facilement comparables et reconnus à travers des conventions entre les Universités concernées;
  4. la mise au point d’un réseau local pour soutenir le nouveau cycle des études (site web pour l’expérimentation de la FAD) et pour la valorisation du parcours;
  5. dissémination du contenu par l’intermédiaire du réseau UNIMED et la création d’un observatoire pour la Protection des Biens Culturels en Zone de Crise.

Objectifs spécifiques de INFOBC :

  1. identifier les contenus d'apprentissage à inclure dans le nouveau cycle d’études ;
  2. développer de nouvelles compétences pour les enseignants et le personnel technique;
  3. mettre au point un réseau local pour soutenir le nouveau cycle des études;
  4. transférer une approche multidisciplinaire dans le nouveau cycle des études;
  5. innover les méthodes d'enseignement encourageant l'utilisation des nouvelles technologies;
  6. encourager le développement d'une politique transfrontalière en matière de restauration avec la mise au point de protocoles spécifiques;

Les partenaires du projet :

Université d’Urbino – Département des Sciences de Base et Fondamentaux – DiSBEF, Italie
Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers ParisTech, France
Université de Barcelone – Faculté des Beaux-Arts, Espagne
Union des Universités de la Méditerranée, Italie
Université IUAV de Vénice – Laboratoire Multimédial MeLa
Université de Tunis – Institut Supérieur des Métiers du Patrimoine de Tunis, Tunisie
Université de la Manouba – Faculté des Arts et des Humanités, Tunisie
Université de Sousse – Institut Supérieur des Beaux-Arts, Tunisie
Université de Gabès, Tunisie
Université de Sfax – Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Tunisie
Université Ezzitouna, Tunisie
Ministère de l’Education Supérieure et de la Recherche Scientifique, Tunisie

Le contenu et la méthodologie du cours
Le parcours académique est un parcours de premier cycle (d’une durée de trois ans). Tous les enseignements seront divisés en quatre domaines thématiques:

Culture patrimoniale qui concerne les disciplines liées à la théorie et à l’histoire de la restauration, à l’histoire de l’art, à l’architecture, à l’archéologie, et à l’histoire des techniques de construction;

Techniques documentaires qui concernent les instruments et les méthodes de relevé et d’analyse des différents types de matériaux

Analyse & diagnostic qui concernent les disciplines du diagnostic et de la conservation des matériaux;

Théories et pratiques de la préservation qui concernent les disciplines liées au projet d’intervention, à la gestion et à la valorisation économique du patrimoine dans le contexte d’une communauté et de son développement économique durable.

Le nombre des ECTS sera de 60 pour chaque année de cours.

Pour en savoir plus téléchargez la description détaillée du projet